Le Social Business: une nouvelle voie pour les entreprises?

Friday 27 February 2009

Muhammad Yunus, comme expliqué dans sa bio Wikipédia :
est un économiste et entrepreneur bangladais connu pour avoir fondé la première institution de microcrédit, la Grameen Bank ; ce qui lui valu le Prix Nobel de la paix en 2006. Il est surnommé le « banquier des pauvres ».
Ce fameux système de prêts permets aux plus pauvres d’amorcer une petite activité agricole, artisanale ou commerciale. Des millions de Bangladais – surtout des femmes – ont ainsi pu améliorer leurs revenus et leurs conditions de vie.

Il vient de mettre en place un nouveau projet de social business : danone.communities.

En collaboration avec Danone, ils ont mis en place une petite usine locale qui produit des yaourts à fort apport nutritionnel spécifique pour les enfants de cette région et lutter contre leur carences.
Il faut savoir que :
– 56% des enfants bangladais de moins de 5 ans souffrent de malnutrition modérée à grave
– parmi eux 21% présentent une insuffisance pondérale importante.
Le but est de rendre le yaourt accessible à tous avec un prix adapté (6 centimes d’euros) et de créer un modèle économique de proximité qui crée de l’emploi et des revenus supplémentaires pour toute la région (peu d’automatisation, beaucoup de personnel afin de créer des emplois, fermiers locaux, des femmes « Grameen Ladies » pour commercialiser les yaourts en faisant du porte à porte…).

Voici les quatre objectifs fixés chez Grameen Danone Foods :

1. Développer un produit avec une forte valeur ajoutée nutritionnelle, toujours accessible aux plus pauvres
2. Améliorer les conditions de vie de la population : emplois, niveau de revenu, enrichissement du tissu social
3. Protéger l’environnement et économiser les ressources
4. Assurer une activité économique durable

« Grameen Danone Foods, c’est une opportunité unique de créer une société à forte dimension sociale, c’est-à-dire une entreprise dont l’ambition n’est pas de maximiser les profits mais de servir les intérêts de la population, sans, pour autant, subir de pertes. Ce projet de petite envergure sera peut-être à l’origine d’un tout nouveau type de marché qui saura changer les fondements économiques du monde. »
Professeur Muhammad Yunus, Président du Groupe Grameen

« Je suis profondément convaincu que notre futur repose sur notre capacité à explorer et inventer de nouveaux business modèles et de nouveaux types d’entreprises…»
Franck Riboud, Président Directeur Général du Groupe Danone

Ils ont même ouvert un fonds aux investisseurs intéressés par ce genre de projet.

Le fonds danone.communities a été crée pour offrir un « éco système » favorisant le développement d’entreprises sociales appelées à être fondées avec d’autres partenaires dans le monde.

Au début, j’étais un peu méfiante en pensant que c’était un coup marketing… mais d’une part l’essentiel c’est que cela soit réellement utile sur place et ensuite après avoir vu la vidéo suivante, j’avoue avoir bien aimé le discours de Frank Riboud (Président de Danone) et d’Emmanuel Faber (Directeur Général Délégué de Danone) rempli de bon sens.

Petit extrait de Frank Riboud – Président de Danone :

“Si l’entreprise ne se préoccupe pas de la question de sa contribution à la réduction de la précarité ou de la pauvreté là où elle opère: elle ne contribue pas à créer les conditions de la croissance future de la consommation. Pour parler très clairement, crûment, voire cyniquement: là où la pauvreté se développe, “mes” perspectives de croissance s’amenuisent,
le recul de la pauvreté est donc un enjeu économique pour “mon” entreprise.

Voici la vidéo de la conférence faite à l’école de commerce HEC de Paris : HEC Chaire Social Business / Entreprise et Pauvreté.

Les commentaires et pings sont actuellement fermés.

5 Responses to “Le Social Business: une nouvelle voie pour les entreprises?”

  1. www.fuzz.fr dit:

    February 27th, 2009 à 6:26 am

    Le Social Business: une nouvelle voie pour les entreprises? | Hasard Du Jour – Alternatives pour un monde meilleur……

    2 citations qui décrivent le social business:

    « Grameen Danone Foods, c’est une opportunité unique de créer une société à forte dimension sociale, c’est-à-dire une entreprise dont l’ambition n’est pas de maximiser les profits mai…

  2. ddbloc dit:

    March 12th, 2009 à 5:58 pm

    Je suis allé à l’assemblée générale de Danone Communities vendredi 6 mars et j’en suis ressorti encore plus convaincu des bénéfices qu’apportent le social business. L’expérience de Danone au Bangladesh est vraiment intéressante. Il ne faut pas se leurrer, la pérennité économique du projet n’est pas encore assurée mais il s’agit dans tous les cas d’un formidable laboratoire d’idées.
    Pour en savoir plus sur le social business:
    http://ddbloc.blogspot.com/2009/03/danone-communities-et-le-social.html

  3. Les entrepreneurs peuvent changer le monde… | Hasard Du Jour - Alternatives pour un monde meilleur... dit:

    May 16th, 2009 à 4:25 am

    […] Ensuite, j’aimerai maintenant tirer mon coup de chapeau en particulier à tous les “entrepreneurs sociaux” et à la micro-finance, qui aide à sortir du cercle vicieux de la pauvreté. J’avais déjà expliqué dans un précédent billet ce qu’était le social business, et qui était Muhammad Yunus ayant permis le développement du micro-crédit&#82… […]

  4. Dubi Tatif dit:

    October 18th, 2009 à 4:14 pm

  5. Vanina dit:

    October 20th, 2009 à 3:35 am

    @Dubi Tatif, dans n’importe quel business il y aura toujours ceux et celles qui font et agiront avec des convictions et ceux qui feront toujours que pour l’image, le marketing, le business..etc. Certes c’est dommage tout forme de simulation, cependant si un effort global tends vers de meilleurs pratiques ou éthiques… c’est toujours un bon point au final pour tous. D’une manière ou d’une autre, il faudra bien une réalité derrière sinon cela risquerait fort de se retourner contre ceux qui simulent, tôt ou tard.