Bonnes nouvelles: solidarité grâce au web et OGM refusés en Europe

Wednesday 4 March 2009

2 bonnes nouvelles récentes :

Tout d’abord une entreprise rochelaise a été sauvée par des dons récoltés sur Facebook, une nouvelle forme de solidarité se crée grâce aux réseaux sociaux sur Internet.
Cela a permis de verser les salaires, je ne sais pas ensuite si cela suffira pour sauver sur le long terme leur entreprise, on verra bien. Souhaitons leur bonne chance.
– Voici le Groupe facebook
– Et le site officiel associé: http://www.soutien-chantiers-gamelin.com/

OGM J'en veux pas

Ensuite une grande nouvelle “écolo” cette fois:
OGM : Greenpeace se réjouit du désaveu infligé à la Commission européenne

Pour comprendre ce qu’est un OGM et surtout les risques, je vous recommande grandement la visite du site de GreenPeace: Détectives OGM.

Voici quelques extraits de leur site concernant les risques (et pourquoi il faut donc se réjouir de cette bonne nouvelle):

La culture de plantes transgéniques permet d’autre part à quelques grandes firmes de contrôler la production de notre alimentation grâce aux brevets pris sur les semences OGM. La société Monsanto, par exemple, détient aujourd’hui 90% du monopole sur les semences transgéniques cultivées dans le monde et n’hésite pas à traîner en justice tout agriculteur soupçonné de les utiliser “illégalement”. En effet, les OGM sont brevetés. Les agriculteurs n’ont donc pas le droit de re-semer une partie de leur récolte, mais doivent racheter des semences chaque année. Cette interdiction représente une menace grave pour l’agro-biodiversité et la sécurité alimentaire mondiale, parce que ce sont justement ces pratiques de réutilisation et d’échange de semences entre paysans qui ont permis le développement et la culture d’innombrables variétés de plantes alimentaires adaptées aux conditions locales.

Mais aussi des risques potentiels pour notre santé !
A l’heure actuelle, il n’existe aucune étude à long terme sur les risques sanitaires liés à la consommation d’OGM. Mais si l’innocuité des OGM sur notre santé n’a pas été démontrée à ce jour, des risques potentiels ont eux, bien été identifiés.

– les allergies alimentaires (introduction de nouveaux gènes = nouvelles protéines = nouvel potentiel allergène)
– des effets indirects comme l’interruption d’une fonction métabolique ou la synthèse de nouveaux produits éventuellement toxiques, ce que l’on est aujourd’hui bien incapable de prévoir.
rendre inefficace l’utilisation de certains antibiotiques en médecine, alors même que le développement actuel de bactéries résistantes aux antibiotiques les plus répandus constitue une menace sérieuse pour la santé publique.

Vous pouvez de suite Agir en : signant la pétition pour une Europe sans OGM:

Objectif Pétition contre les OGM en Europe

Télécharger le Guide des produits avec ou sans OGM de Greenpeace :

Guide des produits avec ou sans OGM - 2008

Enfin, je vous invite enfin à télécharger le livret “Au secours ! Les OGM débarquent dans nos campagnes !” qui liste notamment une dizaine d’idées reçues sur les OGM…

Livret OGM j'en veux pas

Voici quelques extraits d’idées reçues issues de ce livret:

“L’homme a toujours modifié les gènes des plantes. Les OGM s’inscrivent dans cette tradition.”
Attention ! Croiser deux variétés de roses pour améliorer leur parfum, et créer un maïs qui produit son propre insecticide, ce n’est pas la même chose. Dans un cas, on s’inscrit dans la logique ancienne de la sélection et du croisement des espèces. Dans l’autre, on intervient dans le génome de plantes, des animaux ou des bactéries, on manipule l’ADN au coeur des cellules, on combine le patrimoine génétique d’espèces parfois très différentes (un gène animal, par exemple, peut être introduit dans l’ADN d’une plante). Les OGM constituent une rupture technologique aux conséquences imprévisibles

“Avec les OGM, les agriculteurs utiliseront moins de pesticides.”
Faux !

“Les OGM permettent aux agriculteurs d’améliorer leurs rendements.”
Faux ! C’est ce que les industries agrochimiques font miroiter aux cultivateurs. Mais aucune étude sérieuse ne le prouve.

“Les agriculteurs rachètent leurs semences tous les ans. Ils dépendent déjà des semenciers, les OGM n’y changeront rien.”
Faux ! La plupart des agriculteurs dans le monde re-sèment une partie de leur récolte ou l’échangent avec leurs voisins. Les OGM constituent un moyen de breveter les semences et ainsi d’obliger les agriculteurs à les racheter chaque année.

Les commentaires et pings sont actuellement fermés.

One Response to “Bonnes nouvelles: solidarité grâce au web et OGM refusés en Europe”

  1. jeanmi dit:

    March 4th, 2009 à 5:53 pm

    coucou,
    c’est bien , continue, toute action individuelle est utile !!!
    avec la crise, je pense que les humains sont en marche pour se remettre en question et évoluer vers plus de concret, de lucidité et d’esprit critique …
    soyons optimistes, bises, a+ jeanmi