La curiosité et l’émerveillement des jeunes enfants seraient-ils voués à disparaître une fois adultes?

Friday 3 April 2009
Comments Off on La curiosité et l’émerveillement des jeunes enfants seraient-ils voués à disparaître une fois adultes?

Après avoir découvert tardivement une expérience musicale faite par le Washington Post en Avril 2007, j’avoue avoir été plutôt un peu étonnée du résultat.

Un résumé en français de l’histoire (voir l’article original du Washington Post) qui circule sur Internet est :

Le musicien de rue était debout devant l’entrée d’une station du métro de Washington DC quand il a commencé à jouer du violon.

C’était un matin froid de décembre. Il a joué durant 45 minutes. Pour commencer, la chaconne de la 2e partita de Bach (ndlr: l’une des oeuvres de violon les plus difficiles à jouer), puis Schubert “Ave Maria”, du Manuel Ponce, du Massenet et de nouveau du Bach.

A cette heure de pointe, vers 8 h du matin, quelques milliers de personnes (ndlr:1097 pour être exact) ont traversé ce couloir, pour la plupart en route vers leur boulot.

Après 3 minutes (ndlr: 63 personnes sont déjà passées), un homme d’âge mûr a remarqué qu’un musicien jouait. Il a ralenti son pas, s’est arrêté quelques secondes puis a démarré en accélérant.

Une minute plus tard, le violoniste a reçu son premier dollar : en continuant tout droit devant, une femme lui a jeté l’argent dans son petit pot.

Quelques minutes ensuite, un quidam s’est appuyé sur le mur d’en face pour l’écouter mais il a regardé sa montre et a recommencé à marcher. Il était clairement en retard.

Celui qui a marqué le plus d’attention fut un petit garçon qui devait avoir 3 ans. Sa mère pressée l’a tiré, mais l’enfant s’est arrêté pour regarder le violoniste. Finalement sa mère l’a secoué brutalement afin que l’enfant reprenne le pas. Toutefois, en marchant, il a gardé sa tête tournée vers le musicien.

Durant les trois quarts d’heure de jeu du musicien, seules 7 personnes se sont vraiment arrêtées pour l’écouter un temps. Une vingtaine (ndlr: 27 pour être exact) lui a donné de l’argent tout en continuant leur marche. Il a récolté 32 dollars.

Quand il a eu fini de jouer, personne ne l’a remarqué. Personne n’a applaudi. Seule une personne l’a reconnu.

Personne ne savait que ce violoniste était Joshua Bell, un musicien virtuose couronné internationalement. Il a joué dans ce hall des partitions parmi les plus difficiles avec un Stradivarius de 1713 valant 3,5 millions de dollars.

Deux jours avant de jouer dans le métro, sa prestation au théâtre de Boston était totalement vendue avec des prix avoisinant les 100 dollars la place.

Cette histoire est une histoire vraie. Joshua Bell jouant incognito dans une station de métro est une expérience organisée par le “Washington Post” dans le cadre d’une enquête sur la perception, les goûts et les priorités d’action des gens.

Les questions étaient : dans un environnement commun, à une heure inappropriée, pouvons-nous percevoir la beauté ? Nous arrêtons-nous pour l’apprécier ? Reconnaissons-nous le talent dans un contexte inattendu ?

Voici une vidéo de l’expérience:

Prendre le temps d’apprécier la beauté et l’art seraient-ils en voie de disparition? Vivons-nous dans des sociétés trop préssées et qui ne laissent pas asssez de place à l’imprévu, à la découverte et l’émerveillement?

Aurions-nous perdus notre âme d’enfant? ce petit être qui s’étonne, admire et regarde béat de tant de petites choses qui nous semble à première vue anodines ou banales. L’enfant qui a des fous rires inattendus et parfois déconcertants, l’enfant qui harcèle ses parents de questions “Pourquoi?” comme s’il voulait tout expliquer… même des choses qui nous paraissent inexplicables… etc.

En fait tant que les jeunes enfants se comporteront toujours comme cela, je pense qu’il y a de l’espoir, ils ont un comportement de philosophe et savent déranger les adultes dans leurs convictions.

Concernant cette expérience, j’étais au début surprise et déçue qu’il n’y ait pas plus de personnes pouvant s’arrêter ne serait-ce que 5 minutes… cependant, je suis persuadée qu’il y aurait eu beaucoup plus de monde à un horaire ou lieu différent… car à l’heure du rush pour le boulot dans un métro aussi fréquenté, je crois que les gens se mettent dans un mode “bulle” et ignorent tout ce qu’il y a autour d’eux, afin d’arriver au plus vite à leur bureau.

Cela ne donne pas envie de vivre ce genre de vie, toujours stressée par le temps et sa montre. Il faut réapprendre à prendre le temps

Quelques citations pour terminer :

Les enfants sont les personnes les moins bien comprises de la terre, et c’est parce que la terre est gouvernée par des grandes personnes qui ont oublié qu’elles furent aussi des enfants.
Julien Green (Extrait de Mon premier livre en anglais)

Dans chaque enfant il y a un artiste. Le problème est de savoir comment rester un artiste en grandissant.
Pablo Picasso

Nul n’ira jusqu’au fond du rire d’un enfant.
Victor Hugo (Extrait de Les petits)

Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent.
Antoine de Saint-Exupéry (Extrait de Le petit prince)

Grand est celui qui n’a pas perdu son coeur d’enfant.
Meng-Tsen

Les commentaires et pings sont actuellement fermés.