Consultation publique sur l’Internet du Futur

Thursday 21 May 2009
Comments Off on Consultation publique sur l’Internet du Futur

Le ministère de l’économie de l’industrie et de l’emploi lance une consultation publique sur l’Internet du futur. Le communiqué de presse est consultable sur le portail du ministère de l’Économie, de l’industrie et de l’emploi.

On peut répondre à un questionnaire en ligne ou télécharger le document PDF puis renvoyer les réponses jusqu’au 13 Juillet 2009.

Cette consultation est censée permettra la définition d’un plan d’actions destiné à positionner favorablement la France dans le développement de l’internet du Futur, et favoriser ainsi les retombées économiques et industrielles pour notre pays.

J’avoue que ma première réaction a été de sourire… car je me suis dit qu’il ferait mieux déjà d’éviter de faire passer des lois rétrogrades comme Hadopi… car à part se tirer une balle dans le pied, je ne vois pas ce que l’on est en train de faire… (visiblement les députés n’ont visiblement pas les compétences techniques (ou morales) pour voter ce genre de loi…).

Enfin c’est déjà bien qu’ils essaient de demander “l’avis à tous”, c’est une bonne initiative je trouve. En fait leur document est tout de même très technique donc je pense plus destiné aux chercheurs, aux ingénieurs… il faut vraiment avoir le nez dedans tous les jours pour répondre à toutes leurs questions. Car cela s’étends du “bas niveau” (architecture internet, sécurité, temps réel…) jusqu’au niveau applicatif (contenus, services, domotique…). Bref ça demande des compétences vastes et pointues.

Je trouve qu’on peut avoir envie de répondre à certaines questions mais pas forcément à toutes. Soit parce qu’on n’a pas trop d’avis ou de connaissances dans le domaine.

Après avoir lu le document, je propose ma version d’un plan d’actions pour l’Internet du futur :

  1. Abolir Hadopi de toute urgence.
    • Comment veulent-ils qu’on développe l’Internet du futur… si on a la moitié de la population française (chiffre choisi au hasard je le reconnais 😉 ) bannie d’Internet pendant un an?
    • Comment veulent-ils qu’on développe des applications modernes (basé sur le peer-to-peer… etc), des nouveaux services, des nouveaux modèles économiques…etc s’ils veulent absolument soutenir des industries du passé coûte que coûte (les majors) ?
    • Comment veulent-il qu’on développe l’Internet du futur…  s’ils imposent Windows à tout le monde sous prétexte que leur logiciel espion à acheter et installer ne marchera probablement pas sous Linux & co..?
      …etc…
  2. Lancer un grand chantier en France pour mettre en place la fibre optique sur tout le territoire. Car comme indiqué dans le document:

    A chaque fois que des potentialités nouvelles ont été créées sur les réseaux, soit par le développement du nombre d’utilisateurs (propice à l’émergence de services marchands ou non), soit par la croissance des débits (ouvrant notamment accès au transport de l’image animée) ou encore par l’amélioration de leur fiabilité (permettant le transport de la voix et de l’image en temps réel), les usages ont exploité les capacités techniques des réseaux jusqu’à leurs limites. Une des voies nouvelles à explorer concerne la réduction de la latence des réseaux. Cela pourrait se révéler indispensable pour le développement des technologies de réalité augmentée ou de simultanéité à distance.

  3. Une matière à part entière Informatique/Internet dans l’éducation de nos enfants et cela dès l’école primaire. Pour moi, de nos jours il me semble très opportun d’avoir une matière Informatique/Internet au baccalauréat par exemple. Il faudrait donc équiper toues les écoles, collèges, lycées… d’ordinateurs et de logiciels opensource, et recruter des professeurs spécialisés dans ces domaines.
  4. Dans la même veine, il faudrait comme le fait de grandes universités américaines tel que Stanford University… rendre accessible en vidéo sur Internet tous les cours et conférences des universités, grandes écoles… et donc rendre le savoir plus accessible à tous. Cela commence déjà mais il faut vraiment prendre le temps de généraliser ça. Nos enfants et étudiants doivent prendre l’habitude de pouvoir s’autoformer gratuitement sur Internet, via l’e-learning afin de rester régulièrement à la pointe de ce qui se fait dans n’importe quel domaine (pas que l’Internet du futur…).
  5. Mettre en place des équipes de chercheurs de haut niveau pour faire de la Recherche et Développement sur l’Internet du futur. Ils ont pas mal développé le sujet dans le document (coordination nationale, européenne, pôle académique de compétences…etc). Il faudrait que ces équipes de recherches soient intégrées aux universités et grandes écoles afin de permettre une alchimie particulière entre les deux. Les chercheurs pouvant donner des conférences pointues aux étudiants.
  6. Engager des vastes plans pour que toute l’administration française se modernise à tous les niveaux, que la plupart des actions administratives soient possible à distance, et que les élus s’accaparent les nouveaux moyens de communication tel que blog pour les mairies, députés…etc. Il faudrait une sorte de portail qui les regroupe tous afin d’éviter qu’ils soient tous dans leur coin avec une adresse différente. Ce genre de modernisation s’accompagne inévatiblement de plans de formation important. Il faut aussi favoriser les logiciels opensource à tous les niveaux, d’autant que la France est très active dans le domaine. En gros c’est une sorte de grand mouvement collectif vers le futur qu’il faut initier, l’état doit montrer l’exemple.
  7. Favoriser l’émergence de startups françaises en créant par exemple des incubateurs et fonds directement intégrés aux universités, grandes écoles…etc. Les étudiants auraient donc la possibilité de présenter leur projet directement pendant leurs études… et seraient donc incités à le faire grâces aux aides fournies… Ils pourraient ainsi crées leur startups dès la fin de leurs études.
  8. Bon il y a certainement encore des tas d’idées à suggérer…
Les commentaires et pings sont actuellement fermés.