Les pesticides et les maladies, les OGMs et le brevetage des semences… montrent l’urgence de promouvoir l’agriculture Biologique…

Sunday 21 February 2010
Comments Off on Les pesticides et les maladies, les OGMs et le brevetage des semences… montrent l’urgence de promouvoir l’agriculture Biologique…

Tout d’abord, pour ceux qui ne seraient toujours pas convaincus qu’il faut absolument bocoytter tous les produits de Monsanto, les OGM, et enfin se tourner de façon générale vers l’agriculture biologique… je vous recommande fortement de regarder le film documentaire de Marie-Monique Robin (dont j’avais déjà parlé): “Le Monde selon Monsanto” (je sais ça fait quelque temps déjà que c’est sorti…), disponible en DVD pour la soutenir ou sur Internet:

Parmi les scientifiques cités dans le reportage, on trouve une équipe du CNRS et de l’UPMC dont les recherches ont démontré que le Roundup avait un effet néfaste sur la régulation du cycle cellulaire (dysfonctionnement caractéristique des cancers) : “En fait il suffit d’une goutelette pour affecter le processus de la division cellulaire. Concrètement cela veut dire que pour utiliser l’herbicide sans risque il faut non seulement porter une combinaison et un masque mais aussi s’assurer qu’il n’y a personne à 500 m à la ronde”

2 premiers extraits sur les 12 que composent le film :

 


livre_monde_selon_monsanto_ogm
dvd_monde_selon_monsanto_ogm

Ensuite un extrait d’un autre film “Nos enfants nous accuseront” qui parle de la corrélation prouvée scientifiquement de la plupart des maladies de notre siècle (70% des cancers, diabètes..etc) avec l’environement et l’alimentation, et donc de la nécessité de passer Bio et le mouvement des cantines Bio en France avec l’exemple d’une cantine dans les Cévènes (bon là aussi ça commence à dater, mais je crois que des piqûres de rappel sont toujours bonnes, et qu’on ne fait jamais assez de promotion sur ce genre de sujet). Là encore voici un extrait, vous pouvez, si vous le souhaitez, acheter leur DVD sur leur site pour les soutenir:

D’autres articles ou liens sur les mêmes problématiques:

  • Greenpeace

OGM, les Organismes Génétiquement modifiés

Depuis 1996, Greenpeace se bat contre la dissémination des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM). Ils présentent beaucoup trop de risques pour que l’on puisse se permettre leur généralisation. Ils sont un danger pour l’environnement, présentent des risques pour la santé et menacent les équilibres économiques et sociaux. Ils posent également des questions éthiques qui n’ont pas fait l’objet d’un débat suffisant.

Greenpeace est opposée à la culture des OGM en plein champ. Parce qu’elle est source de pollution génétique. Parce qu’elle menace la biodiversité. Parce qu’elle contamine inévitablement les filières agricoles traditionnelle et « bio ».
Par contre, Greenpeace n’est pas opposée à la recherche en milieu confiné (sous serre ou en laboratoire), notamment dans une perspective médicale. Nous ne sommes pas contre la recherche ou le progrès. Nous sommes pour que la science profite à tous en respectant l’environnement.

  • Le blog de Marie-Monique Robin :

Un autre film: “Blé: chronique d’une mort annoncée”, diffusée sur ARTE dans le cadre d’une soirée Thema, intitulée “Main basse sur la nature”. (2005)

L’hybridation du maïs, une plante allogame à la différence du blé qui est une plante autogame, constitue de facto une stérilisation biologique de la céréale, qui permets aux semenciers de contrôler le très juteux marché des semences. Les semenciers , comme Monsanto, n’ayant pas pu obtenir le même résultat avec les croisements généalogiques du blé, ils se sont rabattus sur les brevets, qui constituent , eux, une stérilisation juridique, qui interdit aux paysans de resemer une partie de leur récolte, sous peine de poursuite.

Monsanto a ” falsifié” des données pour obtenir des autorisations, selon son ancien directeur. (2010)

Jagadisan, qui a travaillé avec Monsanto pendant près de 20 ans, dont 8 années passées en tant que président des opérations en Inde, s’est prononcé contre la nouvelle variété durant les consultations Lundi, il expliquait que la compagnie “avait l’habitude de falsifier les données scientifiques” destinées aux agences gouvernementales de réglementation pour obtenir des autorisations de leurs produits en Inde”

“A cette époque, Monsanto s’implantait dans le commerce des semences et on m’avait informé du fait qu’un gène “terminator” allait être incorporé dans les semences commercialisées par la firme. Cela signifiait que l’agriculteur/ paysan devait acheter de nouvelles graines à Monsanto à un coût important chaque fois qu’il semait cette culture

 

« Les semences Bt sont protégées par des brevets qui donnent aux firmes un pouvoir absolu sur les agriculteurs. Les petits paysans n’ont plus le droit de garder des semences d’une récolte pour les replanter l’année suivante, comme ils l’ont toujours fait, sous peine de poursuites judiciaires. »

Bon je crois qu’on peut en trouver beaucoup d’articles sur le sujet… mais si vous n’êtes pas convaincus, je ne sais trop que faire de plus ;-P

Ah si vous pouvez aussi lire ce livre… mais bon c’est assez effrayant… je n’ai lu que les premières pages pour l’instant (faute de temps) et se rendre compte du nombre de pesticides différents mis sur chaque fruit ou légume est effarant, voir la corrélation flagrante avec des maladies, comme le cancer, fait froid dans le dos et se rendre compte que nos instituts ne sont pas toujours si indépendants, transparents.. l’influence des lobbys… est affligeant:


Pesticides : Révélations sur un scandale français” de Fabrice Nicolino (Pour info, la France est 2ème consommateur de pesticides au monde!)


Les commentaires et pings sont actuellement fermés.